Thank you all !

Par défaut

In 2016, La Soupe de Son DOUBLED its visitors compared to 2015 ! Thank you for support, thank you for sharing, thank you for listening to music !

En 2016, La Soupe de Son a plus que doublé son nombre de visiteurs par rapport à 2016 ! Merci pour le soutien, merci pour les partages, merci d’écouter de la musique !

Sopa

Publicités

Perfect Week Challenge / Day 7

Par défaut

Farniente : La chanson parfaite que l’on écoute le dimanche matin en traînant dans le lit, pour une grasse matinée bien méritée (ou pas).

Le choix de la Soupe de Son : Tha Jungle – Ichiban Hashface

Je voue un culte à Ichiban Hashface et le gars du Nebraska me le rend bien à chaque fois depuis 2015… Sa découverte aura été un immense choc esthétique pour moi et pourtant l’affaire est d’une rare simplicité ! Ses titres lancinants et hypnotiques comme des états modifiés de conscience menant à la transe chamanique, des titres qui mettent du temps à vous envahir, le protocole est même parfois long, mais une fois qu’on y est, quel pied ! Alors oui, encore un truc pour backpackers en phase terminale qui aiment bien se faire chier dans le noir, Ichiban Hashface navigue dans le fait maison, l’ultra-lo-fi, ses titres sont des bouts de ficelles fragiles comme des estampes nippones, une boucle délicate, des samples ajoutés de ci de là, un beat et un flow monotone, froid, presque inarrêtable qui à l’image des musiques répétitives prend tout l’espace et à la longue s’empare de vous et ne vous lâche plus. Ce Tha Jungle tiré du magistral Raw Fish EP de cette année est comme ça et que voulez-vous, moi ça me détend et avec le sourire même !

Souper Spout’

Perfect Week Challenge / Day 6

Par défaut

Fête : La chanson parfaite que l’on écoute le samedi soir, juste avant d’aller faire la fête ou de dîner entre amis (tout dépend de votre génération et de votre dynamisme).

Le choix de la Soupe de Son : Frankie Sinatra – The Avalanches (feat. Danny Brown & MF Doom)

Je l’ai attendu, tellement que je n’y croyais plus, je l’ai fantasmé, tellement que le collectif australien était devenu une sorte de mythe urbain pour moi, et puis finalement il est là ce nouvel Avalanches !!!!! 16 ans d’absence depuis l’archi-cultissime Since I Left You, tout ça, on s’en tape car dés les premières secondes de Because I’m Me, les cuivres, les vieux Camp Lo, l’art du sampling, c’est la banane et l’affaire est gagnée ! Un album fleuve pour un retour, c’est casse-gueule, mais le truc est d’une rare intelligence, chacune des pistes s’imbriquant dans la précédente, résultat les 21 tracks s’écoutent d’une traite sans lâcher la banane tout du long ! Et cerise sur le pompon, Wildflower regorge de rappeurs : Danny Brown qui colle parfaitement avec la folie de The Avalanches, MF Doom, le chef pour calmer les esprits, les Camp LoBiz Markie ou Paris Pershun ! Au final,  Wildflower est une merveille, un concentré de bonheur et on en a bien besoin en 2016 ! Merci The Avalanches, merci de nous permettre de faire la fête, car avec ce Frankie Sinatra, si tu n’as pas envie de te dandiner, c’est que tu es paraplégique !

Souper Spout’

Perfect Week Challenge / Day 4

Par défaut

Effort : La chanson parfaite que l’on écoute le jeudi soir, au moment où l’on effectue ce footing hebdomadaire qui nous donne bonne conscience.

Le choix de la Soupe de Son : Toxic Anger Release – Pruven (prod. Scvtter Brvin)

Cette semaine, je ne vais sélectionner que des titres sortis cette année… Ce jeudi, ce sera un titre pachydermique tiré de l’énorme Dark Light Tablets de mon gars Pruven produit par mon autre gars Scvtter Brvin, patron du Red Lotus Klan ! Pour faire simple, c’est juste un LP avec un de mes rappeurs préférés, bien east-coast, bien froid et athlétique, avec le producteur de l’année, bien underground, bien dans les sonorités que j’aime et ayant sorti une collection de pépites impressionnantes en 2016. En janvier, il y a donc eu ça et rétrospectivement c’est assurément une des meilleures sorties hip-hop de l’année ! Pour en revenir à la piste, Toxic Anger Release me fout une patate de dingo, comme tout l’album ! Si tu ne bouges pas la tête, c’est que tu as une minerve, rien que ça !

Souper Spout’

Perfect Week Challenge / Day 3

Par défaut

Candeur : La chanson parfaite que l’on écoute le mercredi après-midi, telle une madeleine de Proust, lorsque la présence d’enfants dans les rues nous rappelle quelques souvenirs de jeunesse.

Le choix de la Soupe de Son : Salamander – Boxguts ft. Jak Tripper (prod. Aoi)

Cette semaine, je ne vais sélectionner que des titres sortis cette année et ce mercredi, ce sera un titre sorti de l’énorme Hot Bref Boy Volume 4 signé de l’immense Boxguts. Pourquoi avoir choisi Salamander pour exprimer la candeur ? Bizarre ? Pas tant que ça ! Parce que ce titre (comme toutes les sorties de Boxguts) m’a fait penser à la première fois où j’ai entendu du Company Flow et Funcrusher Plus, c’était en 1997 ! Pour tout fan de hip-hop d’en dessous, ce groupe a été une révélation,  et cet album une merveille qu’on vénère religieusement depuis, l’atmosphère y est unique, inquiétante, minimale et sombre, El-P est aux productions et aux beats, tout est oppressant, l’influence de la science fiction est omniprésente, les rimes de Bigg Jus et d’El-P, les cuts de Mr. Len, tout est magique ! Bref j’ai ressenti de nouveau tout cela avec Boxguts et Salamander, et rien que pour ça, merci à lui !

Souper Spout’

Perfect Week Challenge / Day 2

Par défaut

Introspection : La chanson parfaite que l’on écoute le mardi midi, lorsque l’on s’isole pendant la pause méridienne pour se retrouver avec soi-même.

Le choix de la Soupe de Son : Danse sur l’Asphalte – DLGHT

Cette semaine, je ne vais sélectionner que des titres sortis cette année et pour ce mardi, ce sera une pépite tirée de Avec Plaisir, ce petit chef d’oeuvre signé par le beatmaker parisien DLGHT et sorti chez les copains de Your Master’s Voice Records. L’opus fait le pont entre deux décennies de hip-hop ; à l’oreille, le gap est saisissant et c’est ce qui en fait sa magie. Ce Danse sur l’Asphalte résume parfaitement le truc. Le coté chill-out jazzy fait d’ambiances éthérées et alambiquées cache des relents des années 90 en version française. Sur l’album, on croisera MC Solaar, Busta Flex, la Fonky Family, Oxmo Puccino, Kery James, Doc Gynéco, des bouts de C’est arrivé près de chez vous et ici de La Haine… Tous ces sons sont transformés, patinés, down-pitchés pour certains comme s’ils devenaient des traces d’un passé vénéré, des murmures de notre Golden Age à nous, des échos presque historique qu’on entend au loin, le truc parfait comme introspection, car lire en soi, c’est avant tout regarder son passé et DLGHT me le permet !

 

Perfect week challenge / Day 1

Par défaut

Motivation : La chanson parfaite que l’on écoute le lundi matin, au moment du café ou dans la voiture pour aller au boulot, afin de nous donner l’énergie nécessaire pour affronter une semaine éprouvante.

Le choix de la Soupe de Son : Money In The MeanwhileNacho Picasso (prod. Harry Fraud)

Cette semaine, je ne vais sélectionner que des titres sortis cette année et on commence avec un Nacho Picasso qui n’a jamais été aussi méchant que sur ce AntiHero Vol. 1 ; avec Money In The Meanwhile, son flow froid et piquant atteint des sommets de sang congelé ! Naviguant entre trap et cloud-machin sous-terrain, le truc est spectralement parfait, Nacho Picasso est sublime dans sa méchanceté et Harry Fraud a compris qu’il fallait lui donner tout l’espace négatif pour que l’emcee puisse se vautrer le stupre ! Subliment sale et ça me fout une patate ! 

Souper Spout’