Menu de la semaine #1

Par défaut

Toutes les semaines, un choix de 5 soupes toutes plus appétissantes les unes que les autres pour garder la forme sans sacrifier l’équilibre ! 

S pour Soupe : Vas & Ill ClintonV for Vigoda

C’est comme ça, le truc est sorti le 1er janvier 2017 et ce 1er janvier, j’avais déjà trouvé un de mes albums de l’année 2017 ! Vous allez me dire : « Oui, oui, mais il reste quand même 364 jours ! » et moi je vous répondrais : « Ouais, mais V for Vigoda, c’est un peu comme si un nouveau Tical venait de sortir avec Guy Fawkes et Alan Moore en guest ! », juste ça ! Vas en Method Man et Ill Clinton en RZA ! La filiation est bien là, concernant le beatmaking, on savait le gars d’US Natives doué (Skywalken III et Juniper EP l’année dernière, wahou !), mais là il n’est pas loin du sommet de son art. Des intrus sombres ou bondissantes, théâtrales ou martiales, riches d’une intensité époustouflante, déjà rien qu’avec ça on pourrait être comblé ! Cerise sur le gâteau, il y a le flow de Vas en clone Method Man, un flow unique, un peu ragga, très technique, athlétique et lourd en même temps, bourré de gimmicks barrés, le tout servi avec la voix grave et éraillée de l’emcee. Une voix qui s’est assurément teintée à trop tirer sur les sticks, les bangs et les battles… Un album de rue avec sa dose de crasse mais aussi sa dose de grâce et donc déjà un monument de l’année !

Souper Spout’

Soupe verte courgette poireau : Homage (CVG)Gamma

Encore un pitch d’album basé sur de la BD et encore un putain de chouette album ! Ici, c’est au tour du Dr Robert Bruce Banner et de son alter-ego Hulk, et pour compliquer un peu l’affaire, le beatmaker Homage (CVG) a invité 9 emcees et a tronçonné l’histoire en autant de saynètes boom-bap. Le résultat est frais, jazzy, funky et gavé de groove et d’excellents rappeurs, mais en tendant un peu l’oreille, on se rend compte que le travail du producteur de Cincinnati est tout sauf linéaire ! Avec son énorme palette de samples et son style proche d’un RZA festif à un Madlib froid, Homage (CVG) adoucit les angles ou les rend plus saillants suivant l’emcee(e) qu’il a invité, l’affaire est cool et pointue ! Grand !

Souper Spout’

Soupe Madlibo-ElPienne : AverInstrumentals. 3

Aver et son crew mancunien The Natural Curriculum nous ont balancé deux bombinettes l’année dernière, d’abord And Now For Something Exactly The Same… puis The Best Fertiliser Is The Gardener’s Shadow, deux trucs où la classe folle des rappeurs sautaient aux oreilles, mais où surtout le travail d’Aver nous pétait à la gueule ! Quelque chose à la Company Flow accéléré et anglais, je ne sais pas trop pourquoi, peut-être parce que le style du beatmaker est expérimental, mystérieux mais simple, dynamique et limpide… Et là avec Instrumentals. 3, Aver nous la fait en solo avec la bonne dose de beats poussiéreux et d’échantillonnages obscurs pour le bidouillage ou lumineux version style Madlib et Shades Of Blue pour le jazz. Au final on a entre les mains la meilleure beat-tape de ce début d’année ! Y’a même des chances pour qu’elle reste en haut un moment ! Gros haut à lui !

Souper Spout’

Potage au tympan : 90 (noventa)Mysophobe

A l’époque où La Soupe de Son était une radio, Putain de Pauvres et Hors d’Oeuvre tournaient en boucle, c’était bien… Depuis la radio s’est tue, mais 90 (noventa) n’a toujours pas fermé sa grande gueule ! De La Haine Et Des Courgettes l’année dernière, Increvable celle d’avant et Mysophobe maintenant, le lyonnais tabasse toujours autant et tape là où ça fait mal à grand coup de flow cathartique, décadent, nihiliste, tour à tour révolté ou désabusé. Ici et comme toujours, 90 (noventa) vide ses tripes industriellement, mais à la différence d’autres LPs, l’emcee y va peut-être encore plus personnellement. Bien sûr Mysophobe sonne comme un brûlot, mais deux/trois pistes sentent bon l’apaisement, J7 et surtout l’excellent On ne Craint Plus Rien en tête. Au final, l’album en devient peut-être le plus singulier du gars et moi j’en redemande !

Souper Spout’

Bouillabaisse sauce samouraï : Tha God Fahim – Tha Dark Shogunn Saga Vol. 2

Après un énorme Soul Eater en 2016 et un premier essai de Tha Dark Shogunn Saga, le rappeur d’Atlanta revient encore une fois gonflé à bloc avec une petite tuerie d’album aux ambiances minimales, sombres et sobres où même les petites ritournelles deviennent martiales ou sonnent comme des westerns samouraï. Coté production, c’est la classe internationale, quand on voit écrit Denmark VesseyKnxwledge ou Giallo Point, ça doit maintenant suffire pour cliquer sur play, les boucles se répètent à l’infini avec grâce et asiatisme lo-fi bien thug et on se régale, surtout que comme d’hab’ le flow hargneux de Tha God Fahim occupe tout l’espace !

Souper Spout’

Publicités

Une réflexion sur “Menu de la semaine #1

  1. Merci pour cette belle sélection, je retiens surtout le tout premier et le tout dernier extrait, ils me plaisent particulièrement et je vais m’écouter ça en entier 🙂 A+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s