Menu du jour #124

Par défaut

Tous les jours, un choix de 3 soupes toutes plus appétissantes les unes que les autres pour garder la forme sans sacrifier l’équilibre !

Soupe au sang de vierge : Jak Tripper – Hideous

Tu es prêt à te salir les oreilles avec de la fange bien épaisse ? Ouais ? Alors au menu de ce Hideous, c’est du horrorcore total et monolithique pour un album gavé de folie pure presque sanguinaire ! Une découverte tardive pour moi, puisque l’objet est sorti en juin, mais quelle chance de ne pas être passé à coté de cet OVNI ! Jak Tripper avec son flow rauque et malade balance un LP hypnotiquement malsain et sataniquement magique ! Les ambiances énigmatiques tranchent parfaitement avec le verbe rentre-dedans du new-yorkais, le boom-bap y est lourd et les instrumentations sont minimalistes, tristes et obscures… En gros, on n’est pas là pour rigoler, mais la dinguerie est communicative, et c’est parfait comme ça !

Souper Spout’

Potage de la forêt enchantée : Jesse Dangerously & Eli Grove – DangerGrove

Après avoir invité pas mal de copains sur Subversive Ciphers pour rapper avec lui, Jesse Dangerously se la joue différemment avec DangerGrove puisque c’est lui seul (avec MC Lars et Mikal kHill, d’ailleurs goûtez donc Human Disaster) qui gère le micro avec Eli Grove à la production. Grand bien lui en a pris, puisque l’entente est parfaite, la folie du canadien a trouvé son complètement ! Le Ol’Dirty Bastard d’Halifax a trouvé un alter-ego à sa taille, alors ça rappe vite, ça fait bouger la tête, les productions sont fines et piquantes, que demander de plus ?

Souper Spout’

Soupe boulons et dentelles : Eligh – Gandalf’s Trunk Machine 2

Le mois dernier, Eligh avait bluffé son monde avec l’excellentissime Grand Tapestry, indien et extraordinaire, cette fois-ci la légende du hip-hop angeleno revient avec 14 pistes plus expérimentales et personnelles, 14 petites merveilles instrumentales faites de dentelles électroniques fines et subtiles. L’expérience indienne traîne parfois sur certains titres et une ambiance globale plus électro-chip méditative et loin des tabassages auxquels nous a habitué le californien montre que l’expérience Grand Tapestry a marqué Eligh et franchement c’est vraiment cool comme ça !

Souper Spout’

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s