Menu du jour #120

Par défaut

Tous les jours, un choix de 3 soupes toutes plus appétissantes les unes que les autres pour garder la forme sans sacrifier l’équilibre !

Beetenbartsch au ketchup : OptimisGFN – The Fresh Prince of Berlin

En 2015, le berlinois d’adoption nous avez gratifié de deux bombes atomiques : Young Whipper Snapper sorti chez Hello.L.A qui a juste été mon EP préféré de l’année et Iller Thriller! via IHAA (excellent 7éme de mon classement album). La suite ? Ben voilà, c’est tout aussi qualitatif puisque voici The Fresh Prince of Berlin, une nouvelle claque imparable ! Quelque chose proche de l’abstract californien, avec un je-ne-sais-quoi de Knxwledge sous amphétamine, un truc solaire et contemplatif mais aussi quelque chose de profondément berlinois, un truc expérimental, électro-chip et répétitif, presque calibré pour le clubbing. Niveau flow, on se rapproche un peu de son pote K-The-I ???, le style est proclamé, mais incroyablement sensible et toujours assurément impeccable. Bref encore une pépite pour OptimisGFN et une nouvelle singularité faite de limpidité complexe et torturé devant laquelle je me prosterne !

Souper Spout’

Potage du chef : Boxguts – Hot Bref Boy Volume 4: Ignorance Is Dis

Juste cette année, ce sera la cinquième fois que Boxguts aura une place de choix dans un des menus de La Soupe de Son, voilà, ça pose le gars et ça montre comment on le kiffe ici ! Là avec Hot Bref Boy Volume 4: Ignorance Is Dis, y’a toujours ce putain de flow qu’on vénère et même si la collection de producteurs peut faire peur (même si les noms font envie), il se dégage une quantité de tueries assez dingue : 23 titres et rien à jeter ! D’une homogénéité rare alors que 12 beatmakers sont présents et mieux, les marqueurs typiques du new-yorkais sont tous là. Juste pour vous faire saliver : Salamander ou On Some Shit et vous comprendrez pourquoi je compare le travail de Boxguts avec celui de Company Flow, Create or Die ou Mirrored Room et vous comprendrez pourquoi je parle souvent de paléo-futurisme avec l’emcee. Bref Boxguts prouve encore une fois qu’il est énorme et Hot Bref Boy Volume 4: Ignorance Is Dis est à sa taille !

Souper Spout’

Court-bouillon : Aquil – AMEN

Court, simple et frontal, AMEN est juste parfait ! Sample gospel ou soulful, donc pilo-érectile, on bouge la tête aussi et on pense au Kanye West d’avant de quand c’était bien, et puis il y a le philadelphien Aquil au micro qui occupe toute la place avec son flow sûr et conquérant. Un EP de 5 titres qui fait du bien à la tête et qui lave autant qu’il régale !

Souper Spout’

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s