Menu du jour #118

Par défaut

Tous les jours, un choix de 3 soupes toutes plus appétissantes les unes que les autres pour garder la forme sans sacrifier l’équilibre !

Potage de gros vilains : Nacho Picasso – AntiHero Vol. 1

Des années qu’on suit Nacho Picasso ici, avec Blue Sky Black Death ou pas, son coté thug de l’intelligentsia du hip-hop d’en dessous est passionnant et a créé un véritable personnage de comics dans toute son épaisseur, mais là, le voir avec Blvck Lvgoon et Harry Fraud, je me suis dis aie aie aie, ça passe ou ça casse : et bien ici avec AntiHero Vol. 1, ça passe, mais putain de bien ! Nacho Picasso n’a jamais été aussi méchant et son flow froid et piquant atteint des sommets de sang congelé ! Bloody Tissues est horrible (beurk, ok), mais le reste, wahou ! Naviguant entre trap et cloud-machin sous-terrain, le truc est spectralement parfait, Nacho Picasso est sublime dans sa méchanceté et Blvck Lvgoon ou Harry Fraud ont compris qu’il fallait lui donner tout l’espace négatif pour que l’emcee puisse se vautrer le stupre ! Subliment sale !

Souper Spout’

Soupe à 6 mains : Gray Matters & Bliss – I Solemnly Swear

I Solemnly Swear, c’est Gray Matters et Bliss, un duo mixte d’emcees que je ne connaissais pas, épaulé ici de Glad2Mecha, le beatmaker de génie et tout ce beau monde fait de l’excellent hip-hop en Arizona. J’ai toujours eu une passion esthétique et dynamique pour les doublettes de rappeurs homme / femme et là, j’ai été comblé ! Gray Matters et Bliss se répondent parfaitement, se complètent, se redonnent de l’énergie et puisque Glad2Mecha est un magicien, ça marche ! Du boom-bap souvent froid, mais toujours archi-inventif : la pochette fait penser aux Doppelgangaz, mais pas que, y’a un coté gritty dans le truc, mais la texture dense et complexe de chaque titres et les quelques envolées groovy pour le fun font passer l’affaire au stade supérieur ! I Solemnly Swear est un grand album !

Souper Spout’

Soupe de cœurs : Neila – Lonely Hearts Club

Je ne sais pas si vous le méritez, mais on vous gâte ce soir, voici encore un autre immense album ! Neila est californienne, plutôt discrète, affiliée au Project Blowed (on me dit dans l’oreillette que La Soupe de Son aussi ! Fier je suis !), emcee plus du coté du spoken word mais de génie, ici la rappeuse vous régalera de 21 titres enregistrés entre 1999 et 2005. Plutôt lo-fi dans l’enregistrement, mais bien plus complexe qu’il n’y paraît, les productions sont cools et réfléchies, surtout qu’avec un flow passionné et intime, Neila fait la différence, sa voix résonne dans vos cœurs et vibre, elle excelle dans le maniement du verbe et Lonely Hearts Club est finalement singulier et tout simplement humain ! Grand !

Souper Spout’

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s