Menu du jour #112

Par défaut

Tous les jours (ou presque), un choix de 3 soupes toutes plus appétissantes les unes que les autres pour garder la forme sans sacrifier l’équilibre !

Canja : BROOKZILL! – Throwback to the Future

Au moment où j’écris ces lignes, il pleut comme une vache espagnole dans ma petite ville et écouter Throwback to the Future m’a fait le plus grand bien ! Initié par Prince Paul (amen !) et né d’un de ses voyages au Brésil, le projet a mis longtemps à se dessiner, d’abord la légende du hip-hop a recruté du local, Gorila Urbano du Mamelo Sound System, puis sont venus s’ajouter la déesse Ladybug Mecca (❤) et Don Newkirk ! En gros, BROOKZILL!, c’est un peu comme si on mélangeait les Stetsasonic, Handsome Boy Modeling School, les Digable Planets, De La Soul, 3rd Bass et The Dix avec une bonne sauce brésilienne ! Au final, l’album s’écoute avec la banane tout du long, et bien plus qu’un n-ième truc de hip-hop lambda teinté de groove brésilien, Throwback to the Future est un véritable album de musique brésilienne moderne ! Un album organique, vivant, dynamique, mouvant et jouissif ! Quelque chose qui pue le talent et le bonheur, et ça fait un bien fou !

Souper Spout’

Bouillabaisse : CM Jones – MOTIONS

Depuis le début (ça devait être en 2012, le temps passe), La Soupe de Son soutient CM Jones : d’abord avec Another World puis Perfect Hand Off ou avec les différents projets solo du beatmaker marseillais et de l’emcee du New Jersey. Car oui, CM Jones, c’est C pour Creestal (le français), M pour Moshadee (le ricain) et Jones parce que ça pète ! Et cette année, ça pète d’autant plus que MOTIONS est excellent ! Toujours dans des sonorités smooth bien jazzy avec de délicats rappels à la modernité pour nous rappeler que nous sommes bien en 2016, le duo pratique le cool comme une religion, les ambiances sont moitent, les textures groovent et les flows sont en apesanteur au dessus de tout ça ! Miam !

Souper Spout’

Raïta : Swet Shop Boys – Cashmere

Un ricain et un anglais qui font un album de hip-hop sur leur identité indo-pakistanaise, c’est le fond de Cashmere et les deux gars en question ne sont autres que le pure produit du Queens, Heems (des Das Racist) et le londonien Riz MC aka Bodhi Rook dans Rogue One ! Swet Shop Boys est donc cette réunion et ils livrent là un album véritablement kaléidoscopique, un pont entre les sonorités populaires indiennes et les raps britannique et américain… Et puis, il y a le flow de Heems qu’on kiffe et cette alternance de titres jouissifs, touffus et frais avec d’autres plus minimalistes très Das Racist est parfaite, bref un gros truc !

Souper Spout’

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s