Menu du jour #110

Par défaut

Tous les jours (ou presque), un choix de 3 soupes toutes plus appétissantes les unes que les autres pour garder la forme sans sacrifier l’équilibre !

Soupe sans filtres : Zeroh – Tinnitus

Après les 0 Emissions et son Holy Smoke avec Jeremiah Jae, Zeroh continue au rythme qualitativement soutenu d’une pépite par mois depuis juin ! Que des trucs dingues dont on vous a parlé ici, et bien accrochez-vous : Tinnitus est peut-être bien le plus barré de la série ! Matraquage brut, chamanisme urbain, vaste chantier sonore, beats tordus ou scientifiques, flows hantés ou malades, Captain Murphy, bizarreries schizophréniques, cacophonie, bruit blanc, lo-fi, drogue, chef d’œuvre ou gros merdier, à vous de juger : Tinnitus est une singularité de plus dans l’univers du californien, un voyage dans un des plus brillants esprits du hip-hop moderne, il suffit d’écouter Faith ou Nindo et de les réécouter pour essayer de comprendre, puis de laisser tomber et les remettre pour le plaisir…

Souper Spout’

Soupe du turfu des années 60 : Mr. Lif & L’Orange – The Life & Death of Scenery

2016 sera l’année de la fin d’hibernation pour Mr. Lif, car après un gros Don’t Look Down, c’est une nouvelle pépite que nous livre la légende de Boston ! Épaulé cette fois-ci par le toujours excellent L’Orange à la production, l’emcee claque un The Life & Death of Scenery comme une dystopie où l’art ne serait plus nécessaire au monde, une vision légèrement paranoïaque mais pas si inimaginable que ça… Niveau hip-hop, on est tout en haut ! Le travail de L’Orange toujours aussi délicieusement vintage ici version retro-futurisme des années 60 ; Mr. Lif rehausse l’affaire avec son flow toujours aussi précis et athlétique et des feats à faire baver : Akrobatik, DJ QBert, Insight, Gonjasufi ou Chester Watson !

Souper Spout’

Soupe à la boulette : Zomb. – Dishit

Après l’excellent Distraction EP, le bruxellois Zomb. continue de nous faire visiter le ciel, mais cette fois-ci avec son Dishit, le beatmaker belge utilise la voie cannabique pour arriver à ses fins ! Teinté de fines doses de trap, de grime et de flows down-pitchés, Dishit marque par le grand écart entre les beats pesants et les ambiances plus cristallines et narcotiques ! Fume, c’est du belge et du bon !

Souper Spout’

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s