Menu du jour #107

Par défaut

Tous les jours, un choix de 3 soupes toutes plus appétissantes les unes que les autres pour garder la forme sans sacrifier l’équilibre !

Soupe de deux géants verts : Holy Smoke – S/T

Entre hyper-activité et rien, les parcours des deux puits de créativité que sont Zeroh et Jeremiah Jae se ressemblent et sont finalement anti-symétriques l’un par rapport à l’autre. Quand l’un dort, l’autre grouille de partout ! De 2013 à 2015, Jeremiah Jae avait sorti une dizaine de projets tous plus bonnards les uns que les autres et Zeroh quasi-zéro… Cette année, c’est le contraire avec les énormes O Emissions de l’un et quasi-rien pour l’autre. Alors voir les deux du Black Jungle Squad sous le même blase d’Holy Smoke, mes yeux ont pleuré ! Les deux ensemble, c’est de la pure bonne fois 2, ils nous font voyager bien bien haut à travers les méandres de deux cerveaux génies du hip-hop moderne. La recette est connue mais toujours bigrement efficace, flow monocorde, samples kaléidoscopiques, bricolages lo-fi, hypnose hip-hop, expérimentation et perfection ! IMMENSE !

Souper Spout’

Käse-Lauch-Suppe : Klaus Layer – Society Collapse

Y’a trop longtemps que La Soupe de Son ne vous à pas proposer un bon son allemand au menu ! On se rattrape avec le petit génie Klaus Layer qui lui aussi est un hyper-actif mais son domaine à lui, c’est le boom-bap du turfu. Entre surréalisme et retro-futurisme, le beatmaker teuton nous livre là une idée toutes les 10 secondes avec ce Society Collapse pointu mais qui peut aussi s’écouter avec un oreille distraite et c’est là le génie du gars ! Des trucs d’apparence simple, mais gavés de couches, de textures et de samples dans tous les sens ! Du grand art et assurément une des beat-tapes de l’année !

Souper Spout’

Gumbo : Tiff The Gift – It Get’s Greater Later

Tiff The Gift nous rappelle les belles heures du jazz-rap féminin gavé de soul, de d’ambiances gospel et de trucs posés. Intelligence, introspection et spiritualité, le rap actuel s’éloigne souvent de ce triptyque prônés par la déesse Ladybug Mecca, mais Tiff est là pour ranimer la flamme ! Et puis quand on voit des noms comme Awon, Dephlow ou Phoniks, on est sûr de ne pas se tromper !

Souper Spout’

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s